fr gb

Histoire
> 7000 ans
> Carte des sites









7000 ans

 


La “Dame de Bonifacio” atteste d’une présence humaine en Corse vieille de 7000 ans.

Les civilisations qui se sont succédées dès lors ont dû faire face à la convoitise des peuples méditerranéens.

L'age du bronze a laissé de nombreuses traces, ainsi l'amateur ne manquera pas de visiter les sites mégalithiques de Curia et de Palaggiu au sud de Sarténe. et également le site de Filitosa dans le nord du Golfe de valinco.

Dans l’Antiquité, les Phéniciens puis les Grecs ont abordé les rivages accueillants de l’île, il en reste des vestiges archéologiques, les Romains qui ont pris le relais ont fondé des villes, Alalia (Aléria), Mariana… sans jamais pouvoir s’implanter durablement.

La République de Pise puis les Génois ont eu à charge l’administration de la Corse, du Moyen Age à la Renaissance. Cette période sombre de l’histoire insulaire a été marquée par de nombreuses révoltes populaires, réprimées dans le sang, la conscience nationale a commencé à poindre sous le joug italien.

En ces temps troublés c’est de la mer que venait le plus grand péril : les razzias sarrasines. Les tours génoises (plus rarement pisanes) qui ceinturent le littoral, témoignent encore aujourd’hui de la terreur que représentaient les barbaresques.

En 1755 Pasquale Paoli, élu général de la nation par des patriotes insurgés, prend le pouvoir et institue une République dont la Constitution affirme déjà : “Tous les hommes naissent libres et égaux en droits”. En 1762, la tête de maure devient emblème national et l’université de Corte ouvre ses portes en 1765. Cependant, les pressions étrangères demeurent, et après quarante années de guerre, la Corse devient française en 1768.

Au XIXe siècle, la misère règne sur toute l’île, beaucoup de Corses émigrent vers les pays d’Amérique du Sud ou vers les colonies. Cependant, on ne retient de cette période que l’image romanesque rapportée par Balzac ou Mérimée, les légendaires bandits d’honneur échauffent les esprits.

La Corse va payer un lourd tribut (20 000 morts) lors de la Grande Guerre. En 39-45, les patriotes vont permettre, dès 1943, à la Corse d’être le premier département français à “s’auto-libérer”.

Depuis, du régionalisme au nationalisme, l’Ile de Beauté cherche à affirmer son identité pour mieux protéger ses richesses et les voir fructifier.



7000 ans | Carte des sites
imprimer cette page  Plan | Echange de lien | Liens | Photos | Partenaires



  Générique lastminute.com : tous les bons plans

Autres catégories : site historique corse | plan | webmaster


Location voitures









Titre de la page :

histoire corse

 
Description de la page :

histoire corse

 
Mots clefs relatifs à la page : histoire corse, histoires corse, histoire de corse, histoires de corse, corse histoire, corse histoires, histoire, corse  

CREDITS © PATCHWORK - MENTIONS LEGALES - mercredi 20 novembre 2019 06:15:42

[+]


Google